Bibliographie

Église Saint-Nicolas-des-Lorrains à Rome

  • Mgr Fourier Bonnard, Histoire de l’église de Saint-Nicolas « in Agone » de la confraternité des Lorrains à Rome, Rome-Paris : Picard, 1932, 184 p.
  • Anthony Blunt, Guide de la Rome baroque, Paris : Hazan, 1992, 382 p.
  • Paulette Choné, « François Nicolas de Bar, “Nicolò Lorenese” (1632-1695) », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen-Âge, Temps modernes, 94-2 (1982), p. 995-1017.
  • Chanoine Jacques Choux, « Le palais primatial de Nancy au XVIIe siècle », Lotharingia, archives lorraines d’archéologie, d’art et d’histoire, t. III, Nancy : S Thierry-Alix, 1991, p. 123-139.
  • Père Gerardo Cioffari, abbé Jules Laroche et Marcel Thiriet, Saint Nicolas, l’histoire et le culte, Bari : Centro Studi Nicolaiani, 1996, 157 p.
  • Hubert Collin, « Les origines de l’église nationale de Saint-Nicolas-des-Lorrains à Rome. La confraternité des Lorrains, la mission diplomatique de Didier Virion auprès d’Urbain VIII (1625-1632) et les affaires de Pierre Fourier », Saint Pierre Fourier en son temps. Études réunies par René Taveneaux, Nancy : P.U.N., 1992, p. 127-157.
  • Hubert et Simone Collin, La Lorraine artistique et historique à Rome, l’église Saint-Nicolas-des-Lorrains, Metz : éd. Serpenoise, 2000, 125 p.
  • Général Maxime Guerrier de Dumast, L’église Saint-Nicolas-des-Lorrains à Rome, Rome : Industria Grafica Romana, s.d. [1960], 52 p.
  • Pierre Grimal, Églises de Rome, Paris : Imprimerie nationale, 1997, 175 p.
  • Étienne Martin, « Un reliquaire d’acier lorrain pour honorer saint Nicolas à Rome », Le Pays Lorrain, 95 (2014), p. 383-386.
  • Fioravante Martinelli, Roma ricercata nel suo sito con tutte le curiosità che in essa si ritrovano tanto Antiche come moderne, cioè chiese, monasterij, hospidali …, Rome : Francesco Tizzoni, 1687, 180 [4] p.
  • Cecilia Pericoli-Ridolfini, Saint-Louis-des-Français, Bologne : Officine Grafiche Poligrafici, 1968, 30 p.
  • Patrick Violette, « Les travaux de Corrado Giaquinto dans l’église Saint-Nicolas-des-Lorrains à Rome », in Amato (Pietro, dir.), Corrado Giaquinto (1703-1766) : atti del II convegno internazionale di Studi, Messine : Molfetta, 1985, 117 p.
  • Rudolf Wittkower, Art et architecture en Italie – 1600-1750 – L’âge du baroque, Paris : H2A – Hazan, 1991, 716 p.
  • Articles tirés de : Les fondations nationales dans la Rome pontificale – actes du colloque de Rome (16-19 mai 1978), publications de l’École française de Rome, 52-1 (1981), 888 p.
  • René Brouillet, « Les Pieux Établissement de la France à Rome et à Lorette ».
  • Anne-Lise Courtel-Rey, « Les archives des Pieux Établissements : histoire du fonds ».
  • Sylvia Pressouyre, « Un Lorrain à Rome au début du XVIIe siècle : Nicolas Cordier, sculpteur du pape ».
  • René Taveneaux, « La “nation lorraine” en conflit avec Rome. L’affaire du code Léopold (1701-1713) ».
  • Jacques Thuillier, « Charles Mellin “très excellent peintre” » et « Note sur François Nicolas de Bar ».
  • Patrick Violette, « La décoration de l’église de Saint-Nicolas-des-Lorrains (1623-1870) ».